Home
Rendre acceptable la notion complexe de qualité de l'air intérieur
VENTILAIRSEC : Ventilation par insufflation VMI Purevent

Bien que la qualité de l'air extérieur soit un enjeu admis, la qualité de l'air intérieur (QAI) n'était pas considérée comme problématique, ni pour la santé, ni pour la durabilité de l'habitat. Pourtant, ashme, moisissures, perte de performances thermiques en sont des conséquences réelles qui ne se traitent pas en ouvrant simplement les fenêtres.

Il fallait revoir entièrement l'approche marketing et d'usage autour de ces produits pour faire comprendre leur bénéfices et créer l'intéret.

Des interviews ethnogrpahiques à domicile ainsi que des focus group ont permis d'explorer la notion de bien-être de l'habitat et de qualité de l'air pour identifier les freins psychologiques face à un air intérieur considéré comme toujours respirable et qui n'apparait pas comme potentiellement nocif.

Face au déni de pollution de l'air intérieur, le discours s'est axé autour de "la maison qui respire"

Avoir une maison qui respire est une notion dont le bénéfice est perçu comme bien plus grand et important que d'avoir un air sain. Si la VMI assainit l'air, il s'agit surtout de créer un couple produit/interface qui met en valeur cette action de respiration et son impact positif sur l'habitat.

Nous avons alors entièrement repensé l'architecture des produits dans leurs versions "pièce de vie" et "combles". Ils incarnent une capacité à faire circuler l'air de façon importante tout en étant discrets et parfaitement autonômes.

Un travail de Design From Scratch avec l'équipe R&D a permis de simplifier l'assemblage en réduisant le nombre de pièces, de simplifier la pose sur site par des possibilités de positionnements multiples et de créer un système de changement des filtres intuitif et sans outils pour les particuliers.

Un éco-système produit auquel s'ajoute des commandes à distance et une application développées avec les utilisateurs et les installateurs pour faciliter le choix de scénarios de fonctionnement et la lecture des informations (performance et maintenance).

RÉSULTAT